Actions

Prix du Quartier des Arts

Ce prix a été créé en 1992 à l’occasion du 25e anniversaire de l’association.

Tous les deux ans, le « Quartier des Arts » décerne un prix récompensant soit une restauration ou une réalisation architecturale ou patrimoniale récente, soit une réhabilitation ou une affectation nouvelle. Les propositions prises en compte doivent se situer dans le périmètre d’activité du « Quartier des Arts », à savoir entre les boulevards de petite ceinture et ceux de la jonction Nord-Midi depuis le Palais de Justice jusqu’au Botanique.

 

Les critères d’évaluation sont les suivants :

  • la qualité esthétique,
  • l’aspect fonctionnel,
  • la faculté d’imagination,
  • l’impact de la réalisation sur son environnement,
  • les facilités de réalisation et d’entretien
  • et les matériaux employés ainsi que la qualité du mobilier.

Les réalisations suivantes ont été primées :


1992 : Complexe du Bois Sauvage, rue du Bois Sauvage


1994 : Restauration de la façade de l’Old England


1996 : Mise en valeur du site archéologique de la place Royale


1998 : Restauration de la façade de l’église Saint-Jacques-sur-Coudenberg


2000 : Restauration et reconversion des écuries du palais d’Egmont pour l’ISELP


2002 : Construction d’immeubles de logements de la rue du Treurenberg et la mise en valeur de la porte de la première enceinte du même nom


2004 : Restauration des maisons de la rue de la Montagne et construction de logements en intérieur d’îlot, ainsi qu’une mention à la restauration de la vitrine due à Hankar, rue Royale (ancienne chemiserie Niguet), et une mention à la restauration, hors périmètre, de l’hôtel particulier situé rue des Comédiens 24


2006 : Aménagement de l’espace public autour de la rue Van Moer, et mention à la rénovation de l’hôtel Frison :

Aménagement de l’espace public des rues des Minimes, Ernest Allard, Watteeu, Charles Hanssens, Van Moer, de l’Arbre et Coppens, de façade à façade suivant le modèle des « Chemins de la Ville »

Propriétaire : Ville de Bruxelles.

Architecte : Ch. Gillis – « OZON Architecture S.C. »

Entrepreneur : Association momentanée De Kempeneer HFW – De Dender n.v.

Rénovation de l’hôtel Frison (architecte : Victor Horta), situé rue Lebeau, en attendant la remise dans son pristin état de la façade.


2008 : Pas de prix, mais un blâme pour la défiguration de l’hôtel Wittouck, situé boulevard de Waterloo, 20 – 21

En effet, cet hôtel, le plus remarquable du boulevard, a été défiguré suite à l’addition de tout ce qu’on pensait ne plus voir en urbanisme à Bruxelles : procédure de classement enterrée, pourrissement suivi d’incendie partiel, dérogations nombreuses, infractions régularisées, façadisme, défiguration de la façade.

Propriétaires : « Faubourg d’Egmont »

Architecte : Edouard François.

Depuis lors, la façade a été remise dans son état d’origine … ! 


2010 : Création de SQUARE dans les jardins de l’Albertine :

Redémarrage du Palais des Congrès favorisé par une réorganisation intérieure intelligente, la mise en valeur de ses espaces intérieurs et de ses œuvres d’art et les nouvelles connexions avec les immeubles voisins, le tout surmonté de l’élément le plus emblématique du travail de l’architecte : le « cube de verre ».

Propriétaire : Régie fédérale des Bâtiments.

Architecte : A2RC – Michel Verliefden et Brigitte D’Helft


Et en 2012, c’est la rénovation de la Gare Centrale par le bureau Metzger et Associés Architecture qui a retenu l’attention du jury.

Pour ce qui concerne la rénovation de la Gare Centrale, le jury apprécie que de nombreux éléments de la gare ont été remis en valeur et que de nouveaux espaces ont été gagnés en respectant l’esprit des concepteurs. La rénovation de l’intérieur de la gare ne peut être dissociée de celle dont ont bénéficié les façades. Il faut rappeler que la Gare Centrale est une des plus importantes du pays et que des milliers d’utilisateurs la traversent chaque jour. Il était donc important que ce dernier projet de Victor Horta achevé par Maxime Brunfaut retrouve son lustre d’origine, en adaptant avec respect les lieux aux nouveaux usages des voyageurs.

Le bureau Metzger et Associés a parfaitement réussi cette gageure.