Actions

Charte

L’Association du Quartier des Arts se donne les objectifs repris ci-dessous. Elle n’entend naturellement se substituer à aucun pouvoir établi, mais par voie de propositions ou de réactions, veillera à ce que ces objectifs soient pris en compte et atteints par tous les acteurs du quartier, publics et privés. Bruxelles, capitale de l’Europe, se doit d’être exemplaire dans chacun de ces objectifs.

 

L’esthétique :

L’espace du Quartier des Arts se distingue par la grande qualité de son architecture et de son espace public qui, au fil des siècles, a été créée, a évolué et a été maintenue. Ceci résulte du souci de la majorité des propriétaires publics et privés qui se sont fait un point d’honneur de construire, transformer et entretenir leurs immeubles dans un souci d’esthétique et d’intégration. Il en va de même pour la qualité de l’espace public. Ce quartier doit bien entendu évoluer et s’adapter, mais en conservant cet impératif de qualité.

 

La mobilité :

Différents exemples mettent en évidence les problèmes qu’engendre un partage de l’espace mal défini entre ses différents usagers. Le trafic automobile non maîtrisé, provoqué notamment par l’urbanisation intense des alentours de Bruxelles, engendre d’année en année plus d’embouteillages, au détriment de la circulation des transports en commun, de la vie économique et de la santé. Une meilleure mobilité favorisera le retour de l’habitat en ville.

L’association prône une solution évolutive basée sur une hiérarchie des modes de déplacement favorisant les transports publics, en tenant compte des livraisons et des transports privés et en accordant une attention particulière aux cyclistes et aux piétons, sans entraîner l’exclusion de l’accès automobile, en particulier pour les riverains.

 

Les espaces publics :

Les espaces publics, en ce compris les espaces verts, sont consacrés aux déplacements et à la rencontre. Ces espaces doivent refléter la haute qualité culturelle et architecturale du quartier et engendrer la convivialité. Sans entraver les déplacements et en recherchant des solutions aux problèmes de stationnement, l’aménagement des espaces publics devra favoriser l’animation et mettre en valeur le patrimoine du quartier.

Ces espaces publics doivent être entretenus, propres, sûrs, accessibles et fonctionnels.

 

L’habitat :

L’étalement de la ville, au-delà des frontières régionales, engendre les problèmes de déplacement relevés plus haut. Une plus grande densité de l’habitat et une mixité équilibrée des fonctions sont des solutions à rechercher, notamment dans notre quartier.

Des espaces verts et de jeux, ainsi que des commerces sont des compléments nécessaires à l’habitat.

 

La durabilité :

L’association veille à intégrer dans toute évolution les critères d’économie de l’énergie, de consommation raisonnée et de gestion des déchets. Cette approche doit s’opérer tant dans les comportements et les mentalités que pour la transformation et la gestion des bâtiments. Si, comme pour les déplacements, l’enjeu de la durabilité doit bien sûr s’envisager sur une échelle plus grande que celle du Quartier des Arts, nous pouvons ambitionner de faire de celui-ci un quartier modèle en la matière, compte tenu notamment de sa richesse patrimoniale.

 

L’animation :

La concentration unique à Bruxelles d’autant d’institutions culturelles dédie notre quartier à la culture, à la rencontre et à l’animation. Celles-ci peuvent être renforcées par une plus grande collaboration entre les institutions, par un meilleur aménagement de l’espace public, par un élargissement des horaires d’ouverture des institutions, par l’ouverture de plus de commerces et par l’installation de plus d’habitants.

 

Charte adoptée le 16 septembre 2013